Réussir sa transition
24 février 2022

Changer de métier à 40 ans

Temps de lecture : 6’
Changer de métier à 40 ans peut s’avérer un peu effrayant. Pourtant, chez somanyWays, nous avons une conviction : on peut se réinventer à tous les âges. Et donner à sa vie un nouveau tournant devient de plus en plus fréquent (même sur le tard). En effet, selon un rapport de Dell et le think tank “L’Institut pour le Futur” datant de 2017, 85 % des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore. En corollaire, il est permis de penser que bon nombre des métiers d’aujourd’hui auront disparu dans le même temps. Alors, prêt·es à faire le grand saut pour changer de voie professionnelle ?’
Changer de métier à 40 ans

Ce qui vous pousse à vouloir changer de métier

Vous êtes au tournant de la quarantaine et vous vous posez des questions sur votre avenir, votre carrière professionnelle ou votre vie personnelle ? 

Vous envisagez sérieusement d’effectuer une reconversion, mais vous doutez de son bien-fondé ?

Commencez par analyser les raisons qui vous poussent vers ce changement de carrière.

Votre situation actuelle vous déplaît

Vous ne ressentez plus cette petite étincelle que vous éprouviez quand vous veniez au travail. Vous ne voyez plus que le côté négatif des choses et cela vous pèse. Le métier que vous exercez n’a plus rien à voir avec celui que vous aviez choisi à la sortie de l’adolescence. Les valeurs qu’il incarnait ne sont plus au rendez-vous, vous avez besoin de retrouver un sens à votre travail. Il y a urgence à agir si vous ne vous sentez plus aligné.e avec votre quotidien. 

Dédramatisez : l’âge n’est pas un frein pour changer de métier

N’hésitez pas à faire taire les petites voix qui vous disent qu’on ne peut pas changer de métier à 40 ans. Votre expérience, les compétences que vous avez acquises sont recherchées. Votre âge n’est pas un frein, il est au contraire un atout. Selon certains spécialistes, c’est même le bon moment pour changer. Vous avez encore toute une carrière à dérouler devant vous et vous avez la maturité pour aborder un changement d’orientation. 

Trouver un métier qui a du sens

Notre grande enquête sur le sens au travail le fait clairement ressortir : beaucoup d’entre nous ont besoin d’exercer un métier qui leur redonne du sens. Il n’est pas rare, de nos jours, de rencontrer des cols blancs qui ont tout plaqué pour un métier manuel, dont on peut mesurer chaque jour l’intérêt et l’impact concret. Nous ne voulons plus être un rouage parmi d’autres, être à des années-lumière du résultat de notre tâche. Beaucoup de cadres ont déjà franchi le pas, en s’orientant vers les métiers de l’artisanat, du conseil ou de l’économie sociale et solidaire. Mais le sens au travail ne rime pas nécessairement avec utilité sociale ou retour au concret. Il y a sûrement autant de façons de trouver du sens au travail que de travailleurs : avoir le sentiment d’apprendre, pouvoir déployer sa créativité, être bien entouré.e, voire moins travailler pour créer de la valeur à côté… 

Changer de métier à 40 ans : les pistes

Changer de métier à 40 ans ne s’improvise pas. Car changer de métier tout court ne s’improvise pas. Peut-être avez-vous déjà une idée plus ou moins précise sur votre changement professionnel, mais vous avez besoin de creuser le sujet, de vérifier que le secteur a de l’avenir et que vous êtes bien fait·e pour ce métier. Il faut également étudier le côté financier, l’impact sur votre vie familiale et sur votre mode de vie.

Faire le point sur votre situation

Avant de vous engager dans une nouvelle aventure professionnelle, il est indispensable de faire un bilan. Il faut se poser les bonnes questions : 

– “Qui suis-je vraiment ?”

– “Quel est mon profil professionnel ?” 

– “Quel métier me conviendrait le mieux ?” 

– “Que doit m’apporter mon nouveau métier ?”

Il s’agit de faire votre bilan personnel donc, mais également votre bilan de compétences, pour bien connaître les armes dont vous disposez pour aborder cette nouvelle carrière. Chez somanyWays, nous avons développé un outil gratuit, le Worksoscope®, pour vous aider à dresser votre bilan professionnel. N’hésitez pas à vous créer un compte sur notre plateforme et faire le test avant d’entreprendre un changement de profession.

Envisager une formation / un accompagnement

Ne restez pas seul·e, vous ne disposerez pas du recul nécessaire ! Pour changer de métier à 40 ans, il est bon d’envisager un accompagnement à la reconversion, voire une formation à votre nouveau métier si le changement le nécessite. 

Aborder le changement de métier grâce à un accompagnement

Pôle Emploi a mis en place un dispositif de Conseil en Évolution Professionnelle (CEP), spécialement dédié aux personnes désireuses de faire le point sur leur situation professionnelle et peut vous aider dans votre projet de reconversion. Chez somanyWays, nous proposons un bilan de compétences d’un nouveau genre (collectif, créatif et pragmatique)  pour vous aider à mieux vous connaître (on n’a jamais fini de se découvrir) et à construire votre nouveau projet professionnel.

Suivre une formation pour s’engager dans un nouveau métier

Quelles que soient les raisons qui vous poussent à faire un autre métier – un licenciement économique ou une envie de changer de voie, alors que vous exercez une activité professionnelle – vous avez accès à de nombreux dispositifs de formation. Profitez  du soutien de votre employeur, des aides à la reconversion et de tous les avantages qui l’accompagnent, vous pourrez apprendre un nouveau métier sans dépenser un euro. 

Regarder les financements de réorientation professionnelle

Pour concrétiser votre envie de changer de métier à 40 ans, mettez tous les atouts de votre côté. Penchez-vous sur les méthodes de financement de votre reconversion professionnelle. Vous découvrirez que changer de profession ne signifie pas pertes financières. Vous pouvez mobiliser votre CPF pour financer votre bilan de compétences et/ou vos formations. Si vous envisagez votre changement de carrière sous la forme d’une création d’entreprise, vous allez pouvoir profiter d’aides mises en place par votre région ou les organismes consulaires. 

La clé pour changer de métier à 40 ans

Oser se lancer dans l’aventure du changement de métier à 40 ans est surtout une question de motivation. Regardez l’avenir avec confiance. Si vous avez envie de changer de vie professionnelle, c’est probablement que vous éprouvez un certain mal-être dans votre situation actuelle. Vous ressentez le besoin de vous épanouir, donnez-vous en les moyens.

Adopter le bon état d’esprit

Pour réussir votre nouvelle vie professionnelle, vous devez positiver. Après tout, vous avez des arguments à faire valoir : votre CV prouve votre expérience du monde du travail. Votre âge est synonyme de maturité, de capacité de rebond, et vous avantage par rapport aux concurrents jeunes et inexpérimentés. Regardez du côté des secteurs qui recrutent pour affiner votre nouveau choix de vie.

Les opportunités sont partout

Vous avez envie de donner une nouvelle impulsion à votre parcours professionnel, mais vous ne savez pas comment procéder pour trouver un nouveau job ou créer votre entreprise ? Restez bien à l’écoute des opportunités, elles ne se manifestent pas seulement dans les pages des petites annonces. 

Faites connaître votre envie de changement, activez votre réseau, vous pourrez atteindre des personnes qui sont justement à la recherche d’un profil tel que le vôtre. 

Intéressez-vous à ce qui se passe dans les entreprises du secteur d’activité que vous visez, les offres d’emploi ne sont pas toujours formalisées. 

Plus le nombre de personnes connaissant votre projet est important, meilleures sont vos chances de commencer rapidement une nouvelle carrière.

N’ayez pas peur du changement

Vous avez peur d’être jugée instable parce que vous souhaitez changer de métier à 40 ans ? Détrompez-vous : les entreprises vous jugent généralement solides et désireux·ses de vous investir pleinement. Vous avez habituellement passé la période où vous devez vous absenter pour prendre soin de vos jeunes enfants, vous représentez un élément fiable. N’ayez pas non plus peur du changement pour vous-même, vous ne voulez quand même pas vous maintenir dans une situation qui ne vous donne pas satisfaction ?

Changer de métier à 40 ans : rencontrez des personnes qui ont fait cette reconversion

Pour vous donner le déclic et vous convaincre que changer de métier à 40 ans est tout à fait possible et que cela contribuera à votre épanouissement, nous vous conseillons de rechercher des exemples de reconversions réussies

– N’hésitez à consulter votre entourage pour demander à ce qu’on vous mette en contact avec des quadragénaires (et plus) qui ont changé d’orientation. 

– Fréquentez les salons spécialisés dans les reconversions professionnelles : salon du travail et de la mobilité professionnelle, salon consacré à l’évolution professionnelle des femmes… il y en a pléthore, à toute époque de l’année. 

– Participez à des forums dédiés aux changements de carrière. Rejoignez ou créez un groupe sur une application de mise en relation de professionnels, comme La Ruche, Meetup, Shapr ou autre. C’est un excellent moyen d’élargir son réseau.

– Consultez Pôle Emploi et prenez l’avis d’un conseiller qui saura vous fournir des exemples de reconversions réussies.

Contactez somanyWays, afin qu’un membre de notre équipe vous appelle pour vous parler de notre expérience en la matière.

Chez somanyWays, nous avons accompagné les profils les plus divers vers la reconversion. C’est pourquoi nous avons une certitude : changer de travail à 40 ans : OUI, c’est possible ! Et pas seulement à 40 ans, mais aussi à 50 et plus. N’attendez pas 60 ans pour exercer le métier de vos rêves, même si de nombreux nouveaux retraités se sont, eux aussi, lancés dans un processus de reconversion, pour vivre leur passion.

Pour bien préparer votre changement de métier, n’hésitez pas à rejoindre l’un de nos parcours d’accompagnement à la transition !