En mode...

IMpact

Le travail comme moyen
d'avoir une utilité sociétale

J’ai vraiment besoin de m’engager pour les causes qui me tiennent à cœur. Il me faut un projet qui a un impact positif pour d’autres personnes que moi. J’aimerais bien pouvoir aménager mon temps de travail pour laisser de la place à ça. Peut-être même que ça me permettrait d’apporter d’autres choses à l’entreprise.

Ce qui m’a marqué pendant cette expérience, c’est que c’est les autres qui ont dû me dire stop. Je prenais tellement ce que je faisais à cœur, que j’avais atteint mes limites et je ne m’en étais même pas rendu compte.

#utilité #cause #appartenance

Dans mon job, j’ai besoin de me sentir utile et de contribuer à une cause qui me touche. Je cherche avant tout à intégrer un collectif engagé et qui partage mes convictions. Mes missions importent moins que la finalité de l’organisation pour laquelle je travaille. Je ne sais pas toujours exactement ce que je veux faire, mais je sais que je veux avoir un impact sociétal. Je vois le travail comme le moyen d’agir positivement sur l’environnement ou sur la situation d’autres personnes que moi.

Au quotidien, j’ai besoin de partager des valeurs communes fortes avec mon organisation et de travailler dans un esprit coopératif et collaboratif. J’attends de mon (ma) manager qu’il (elle) soit cohérent(e) dans ses actes, transparent(e) et attentif(ve) à ses collaborateurs.

Je suis quelqu’un d’enthousiaste et engagé(e), ce qui m’aide à m’auto-motiver dans la réalisation de mes missions. Je dois parfois faire attention à mon engagement car quand une cause me tient réellement à cœur, je peux trop m’impliquer et m’épuiser.

Lorsque les choses se passent mal au travail, notamment dans les relations humaines, c’est très dur pour moi. Je mets tellement de cœur à l’ouvrage que j’ai du mal à comprendre. Je peine à quitter le navire car j’ai l’impression d’abandonner la cause que nous défendons. Au chômage, je pense évidemment tout de suite aux engagements bénévoles que je peux prendre.

MES FORCES

  • Capacité à s’auto-motiver
  • Enthousiasme
  • Loyauté

MES POINTS DE PROGRESSION

  • Prendre du recul
  • Gérer la sur-affectivité
  • Gérer le sur-engagement

MISSIONS IDÉALES

  • peu importe le type de mission
  • c’est la finalité de l’organisation qui est importante

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL IDÉAL

  • mes actions et leur finalité sont cohérentes
  • j’intègre une organisation d’intérêt sociétal
  • il y a une ouverture d’esprit
  • il y a le sens du collectif