• Post category:Particuliers

Comment savoir si on est en burn out ?

Φ Temps de lecture : 3′

On entend beaucoup parler de burn out. Pourtant, nous sommes peu à en connaître exactement les symptômes ou les signes avant-coureurs. Alors, si vous sentez un mal-être dans votre travail, que vous vous demandez si vous êtes proche de l’épuisement professionnel, voici trois questions à vous poser pour vous aider à le détecter.

#1 - Puis-je évaluer mon niveau de stress ?

Le stress est une réponse naturelle de notre corps face à un danger ou à une menace, mais c’est une alerte qui doit rester épisodique. Si cette réponse est forte et devient chronique ou permanente, le corps dit stop. C’est l’une des premières causes du burn-out : un niveau de stress élevé sur une longue durée. C’est pourquoi la première question à vous poser est la suivante : sur une échelle de 1 à 10, comment évaluez-vous votre niveau de stress sur les trois derniers mois ?

#2 - Comment je me sens physiquement à l’idée d’aller au travail?

Soyez à l’écoute de votre corps ! L’une des conséquences possibles de l’installation durable du stress dans votre quotidien peut être votre difficulté à dormir. Les insomnies sont fréquentes en cas de burn-out et cela entraîne une fatigue si intense que vous avez l’impression de devoir déplacer des montagnes pour aller au travail. Vous n’arrivez plus à vous concentrer la journée, et cela vous stresse d’autant plus. C’est un cercle vicieux qui peut vous conduire  à ne plus être en mesure de vous lever le matin. Une autre manifestation physique fréquente en cas de burn-out : la perte d’appétit ou des maux de ventre. Le bon réflexe pour détecter un épuisement professionnel ? Être attentif à ses maux ou symptômes récurrents.

#3 - Suis-je dans le déni ?

Souvent, les personnes en situation de burn-out sont dans le déni vis-à-vis de cette maladie. Pas facile de s’avouer que l’on n’y arrive pas. On peut parfois vivre la situation comme un échec, voire se sentir coupable de ne plus pouvoir donner de l’énergie dans son travail. Ce sentiment est très dangereux car il peut être à l’origine de symptômes dépressifs qui peuvent être très longs à soigner.

Si après ces trois questions vous doutez encore, ne restez pas seuls. N’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste avant que votre état de santé ne s’empire. Prenez soin de vous.

Vous souhaitez poursuivre l’exploration de vos réflexions professionnelles ? 

  • Abonnez-vous à notre série somanyQuestions sur Youtube
  • Rejoignez la newsletter Trajectoires, votre dose d’inspiration bi-mensuelle pour questionner le travail
  • Suivez notre programme 7 jours pour faire le point sur vos envies pros
  • Faites le Workoscope, le test pour explorer votre rapport au travail